Le loup – chapitre 6

Chapitre 6

John McGillis à la recherche

John se rendit au lieu de la découverte du loup blessé, il fouilla dans la cavité où le loup se réfugiait, les traces de sang coagulé, il tenta de retrouver des indices d’où le loup arrivât. Il semblait que le seul passage possible fut l’autre côté de l’étang, entre les montagnes les plus basses, où la forêt boréale fut moins dense. Quelques minutes plus tard, en arrivant là où les braconniers avaient passé, se rendant compte qu’il s’agissait d’un groupe d’au moins dix personnes. Il suivit donc leurs pas, à la direction de leur départ, le vent fut d’une ardeur forte et les nuages semblèrent être des cumulus, il s’en précipita donc à un lieu où les braconniers ont resté un bon moment. Un objet brilla aux rayons de soleil matinal, il se baissa pour le prendre, un transmetteur de localisation du loup, un numéro d’identification gravé. – Vous en avez commis une erreur, messieurs. Il parla d’un ton sec, de l’agressivité. Il mit le transmetteur dans son sac-à-dos et sortit son appareil photo en prenant des clichés du lieu, les pas des hommes, les traces d’un campement.

En même temps un petit groupe d’hommes s’approcha lentement, nul homme portait un fusil, mais si un observateur y était, il aurait vu que ces hommes auraient souhaité être armés, sauf un qui s’éloignât du groupe, comme il souhaitait quitter le groupe, l’aîné cria au jeune homme : – Fiston, viens ! Un cri d’un ton sec, d’un ton très irrité. – Je suis ton père et tu fais ce que je te dis, et on va s’assurer que tout ira bien.

John entendit les cris d’un homme et se redressa, puis il vit un autre objet briller, un étui de cartes de visites, il le prit, jeta un coup d’œil à la seule carte qui y était.

« Per Nilsson
Directeur de NORDLIV
Site : http://nordliv.se
E-mail : pnilsson.vd@nordliv.se »

Il prit rapidement une photo de la carte de visite de deux côtés, un numéro de téléphone noté sur le dos, mais les hommes, qui étaient à l’autre côté de la vallée, s’approchèrent. Il remit l’étui à la même place et poussa légèrement avec son pied, comme il avait marché dessus sans voir l’étui et rangea son appareil photo dans le sac-à-dos. Il partait à la direction de l’étang, où le groupe était, il fît semblant de chercher les signaux des loups portant un transmetteur.

L’un des hommes du groupe vit John McGillis et rit un rire fou, il cria à John. – Il n’y en a pas.

John qui jeta un coup d’œil à la direction du groupe, un regard indifférent, continua de marcher en recherchant des signes de vie des animaux tagués, un ours qui passa dans les montagnes émettait des signaux qui firent un léger bruit à l’appareil de John. – Tiens, je t’ai trouvé…

L’homme qui aurait voulu taquiner John se tut, ses yeux bleus froids tournés au groupe, l’aîné, un homme musculeux, chevelure grisâtre et ses yeux gris étudiaient John. Le dernier s’adressa à John, d’un ton poli, mais un ton apparent dérangé. – Ah ! Le fameux spécialiste du loup. Avez-vous trouvé un loup à marquer ?

John s’arrêta au niveau du dernier, en l’étudiant. – Bonjour, vous savez qui je suis, donc dites-moi qui vous êtes.

– Désolé, je suis directeur d’une entreprise locale, NORDLIV. Je m’appelle Per Nilsson. Il rendit la main et les deux hommes serraient les mains, un geste poli. – Que faites-vous ici ?

– Mon travail, vous le savez, je suis biologiste, donc je fais mes recherches. John parla d’un ton légèrement irrité. – Est-ce que vous avez une autre et aussi stupide question ?

Per rit, il en comprit que son attitude énerva John. – Ben, c’est net et clair. J’espère que vous trouverez vos bêtes. Per sourit et parla d’un ton indifférent. – J’ai hâte de lire vos articles sur le loup, vous en avez tort.

– Ah bon, mais autant que je sache, c’est ma spécialité, pas la vôtre ! John étudia Per avec son regard froid, mais poli.

– C’est vrai, mais j’organise les excursions pour les touristes.

– Je le sais, mais la NORDLIV ne m’est pas une société attirante, trop commercial à mon avis.

– Bien, à chacun sa façon de survivre, la mienne est le tourisme naturel. Per sourit, il reprit la parole après une minute de silence. – Bien, il faut qu’on parte. Bonne journée, John.

– Bonne journée, Messieurs. John sourit poliment aux hommes qui le regardèrent. Puis il partait à la direction de sa quatre-quatre stationné à côté de l’affût de Marie, il vit les deux voitures à l’autre côté de l’étang, sur le stationnement public, quand il était sûr que les hommes ne le voyaient pas, il sortit son appareil photo et prit une photographie des voitures.

Per vit les traces de John, il pensait qu’il n’avait vu qu’un campement temporaire, il sourit quand il vit les traces des pas de John. – Heureusement il n’a pas découvert ceci. Per s’abaissa pour prendre son étui et ne vit rien de particulier sur le lieu de campement. Mais son fils Mattias vit que le transmetteur n’était plus là, en étant indifférent les autres ne s’en rendirent même pas compte. Au faîte il y espérait que le braconnage sera découvert par les autorités suédoises, il était fier d’être un Sami, mais il détestait la haine envers le loup, et les autres prédateurs.

John démarra le moteur qui fit son petit bruit habituel et se rendit compte que les braconniers, qu’il supposait, auraient découvert qu’il ait le transmetteur. – Tant pis, le dé s’est lancé tout seul. Il sourit en se regardant dans le rétroviseur. – J’en suis prêt !

A propos mariadesuede

Je suis d'origine suédoise, des racines en Wallonie et en Italie. Mon plus grand intérêt est la vie sauvage et je souhaiterais essayer de sauver les animaux menacés de l'extinction.
Cet article, publié dans L'écriture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Le loup – chapitre 6

  1. skvitt dit :

    Underbar video.

    Kram!
    /Skvitt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s